Bardage métallique : avantages et inconvénients

Votre maison a besoin de protection ? Avez-vous pensé au bardage ? Souvent en bois, il est de plus en plus apprécié en métal. En effet, le bardage métallique présente de nombreux avantages qui séduisent toujours plus de particuliers en recherche d’une bonne protection de leur façade. Facile d’entretien et inaltérable, le bardage en métal a de nombreux adeptes. Vous laisserez-vous séduire par ses multiples atouts ? 

Le bardage métallique : une protection XXL pour votre façade

Soumise aux intempéries, votre façade morfle tous les jours de l’année. Quand ce n’est pas le soleil qui tape directement sur elle, c’est la pluie puis le vent qui l’entrainent dans une humidité dont elle a du mal à se débarrasser. Il ne manque plus que vous viviez dans une région soumise à la neige et au gel pour que votre façade connaisse vraiment des conditions climatiques extrêmes. Pour lui permettre d’être efficacement protégée, vous pouvez opter pour le bardage métallique. 

En effet, celui-ci agit comme une seconde peau et lui apporte de multiples protections. D’une part, il l’imperméabilise et empêche l’humidité de remonter dans les murs ou de s’installer le long de la façade. D’autre part, il est doublé avec un isolant. Cela permet de renforcer l’isolation phonique et thermique de votre maison. De fait, il n’y a pas de déperdition de chaleur ni un inconfort sonore dans votre maison. Et tout cela grâce au bardage en métal. 

Le bardage métallique peut aussi être simple et sera à ce moment posé sur une structure. C’est le vide entre le mur de façade et la structure sur laquelle est posée le bardage qui va servir d’isolant. Enfin, le bardage métallique peut être composé de panneaux sandwich qui vont assurer la fonction isolante de la façade. Il est évident que selon le degré d’isolation que vous recherchez, vous choisirez parmi ces trois solutions. Sachez aussi que l’isolation obtenue dépendra de l’alliage de matériaux que vous aurez choisi. 

Les autres avantages du bardage en métal 

Le bardage métallique n’est pas seulement un isolant et un protecteur de votre façade. Il possède aussi d’autres atouts qui ne manqueront pas de vous séduire. Au rang de ceux-ci, on peut facilement énoncer les caractéristiques esthétiques du bardage en métal comme ses qualités de durabilité. En effet, pour rentrer dans le détail, le bardage métallique peut prendre différents aspects et donc vous permettre de choisir l’apparence que vous souhaitez lui donner. En effet, vous pouvez choisir de poser votre bardage horizontalement ou verticalement. De fait, le rendu ne sera pas du tout le même. 

Il faut aussi savoir que le bardage métallique se décline dans une infinité de couleurs. Vous pourrez donc choisir la teinte de votre choix pour votre bardage. Mais avant de vous décider, n’oubliez pas de consulter le POS de votre commune afin de vérifier que la couleur choisie est autorisée. Vous pouvez également sélectionner un motif d’imitation au lieu d’une couleur unie. De fait il imite parfaitement le bois par exemple, mais aussi d’autres textures. Là encore, faites attention à ce que le POS autorise sur votre commune. 

Les inconvénients du bardage en métal

Même s’il possède de multiples qualités, le bardage métallique a aussi, comme tous les matériaux, des inconvénients. Le plus important est sans doute l’oxydation. En effet, l’air et l’humidité sont les ennemies du métal qui, une fois réunies, ont la fâcheuse tendance à mettre des points de rouille un petit peu de partout sur la surface métallique. Heureusement, le bardage en métal est traité contre ce genre de problème avant d’être installé. Il faudra veiller à ce qu’il y ait une bonne ventilation entre la façade et le bardage pour éviter tous désagréments par la suite. 

Faire poser son bardage en métal par un pro 

Le métallier est le professionnel désigné lorsque vous avez des travaux de métallerie à réaliser chez vous. Le bardage en métal en fait partie. Si vous avez donc besoin de faire installer un bardage en métal, vous aurez besoin de son conseil et de son savoir-faire aussi. Il vous proposera la meilleure solution pour votre maison et effectuera les travaux dans la foulée. 

Métallerie Paris 1 (75001)

Entreprise de métallerie et ferronnerie depuis plus de 50 ans, Métallerie Paris intervient à proximité de Paris 1 (75001).

Nous proposons des services d’installation de fermetures, métallerie et ferronnerie, installation de portail ou porte de garage, dépannage serrurerie et encore serrurerie générale.

Vous êtes dans les environs de Paris 1 (75001)  ? Métallerie Paris  et ses artisans certifiés se rendent à votre domicile rapidement sur rendez-vous ou en urgence.

Vous souhaitez un devis pour une prestation de métallerie ? N’hésitez pas à nous contacter ! Nous sommes à votre écoute.

Grilles et portes d’entrée vitrées

Vous recherchez l’élégance et l’originalité ? Laissez-vous tenter par les grilles et portes d’entrée vitrées. Elles permettent de laisser passer la lumière tout en apportant un cachet unique à votre façade. Pourquoi opter pour une grille vitrée ou une porte d’entrée avec une partie vitrée ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment la choisir pour qu’elle réponde à tous vos besoins ? Nos pros vous expliquent tout en détail ici et maintenant…

Grilles et portes vitrées : les caractéristiques et les avantages

Quand vous choisissez de vous intéresser aux portes ou aux grilles vitrées ou semi-vitrées, c’est que vous avez envie d’avoir de la lumière dans votre intérieur. En effet, la porte d’entrée débouche souvent sur un couloir qui dessert ensuite la totalité des pièces et notamment les pièces à vivre. Or, ce couloir est souvent sans fenêtre et donc sombre. En optant pour une porte vitrée, vous permettez ainsi à la lumière de rentrer dans votre intérieur et cela dès l’entrée. De fait, vous faites des économies d’énergie, car vous n’êtes plus obligé d’allumer la lumière à peine vous mettez le pied chez vous. 

Dans la même optique, une porte vitrée permet de voir qui toque à votre porte sans avoir besoin d’un œilleton. Ainsi, vous augmentez la sécurité de votre domicile en évitant d’ouvrir à n’importe qui. Vous voyez directement qui veut rentrer chez vous et s’ils sont le bienvenu. Et pour que la sécurité soit maximale, la partie vitrée de votre porte doit être protégée par une grille. Ainsi, vous pouvez tout à fait avoir une partie vitrée sur votre porte d’entrée sans pour autant mettre en défaut la sécurité de votre domicile. 

Cerise sur le gâteau, la partie vitrée peut s’ouvrir et se fermer comme une fenêtre classique. De fait, vous pouvez aérer ou même faire du courant d’air en été grâce à l’ouverture possible de la partie vitrée. Si vous recevez une lettre directement par le facteur ou un petit objet, vous pouvez tout aussi bien le récupérer par la partie vitrée sans ouvrir complètement votre porte d’entrée. Là encore, la sécurité est renforcée et permet de protéger votre foyer. 

Grilles et portes d’entrée vitrées, le bon combo pour allier design et sécurité

Sauf si vous souhaitez une porte d’entrée intégralement vitrée, la partie en vitre de votre porte d’entrée peut prendre différents aspects. Elle peut prendre une forme géométrique comme un rectangle ou encore un losange. Cette forme peut se placer dans la longueur de la porte ou tout simplement en haut pour donner un design moderne et très épuré. Vous pouvez aussi opter pour un modèle qui arbore une fenêtre cintrée sur la partie haute. 

L’avantage de la vitre est qu’elle peut se marier avec plusieurs matériaux. En effet, elle va aussi bien avec le bois, le métal ou encore le PVC. En effet, tous les styles de portes peuvent supporter cette partie vitrée. De fait, vous pouvez choisir entre différents styles comme le contemporain, le moderne voire l’industriel ou encore le rustique et le montagnard. Vous avez tout un panel de possibilités à votre disposition pour agrémenter votre porte d’entrée. 

Côté grille, là encore, les choix sont multiples. Le fer forgé est souvent apprécié. Robuste et très élégant, il vient agréablement compléter la partie vitrée de la porte d’entrée. Mais vous pouvez aussi opter pour des styles plus épurés et plus modernes selon l’harmonie visuelle que vous recherchez. Et pour que le tout soit en complète harmonie, il ne vous reste plus qu’à choisir la couleur de votre porte d’entrée comme de votre grille. 

Qui contacter pour la pose de la grille et porte d’entrée vitrée ? 

C’est votre artisan métallier qui va se charger de la fabrication et de la pose de votre grille. Pour la porte d’entrée, il peut aussi vous l’installer. Pour cela, il viendra chez vous afin de vous présenter différents modèles et de vous conseiller au mieux quant à la porte d’entrée qui convient à tous vos critères. Design, matériaux ou encore budget… rien n’est négligé pour vous satisfaire au mieux. Une fois les mesures prises et le modèle arrêté, il prendra rendez-vous pour effectuer la pose. 

Qu’est-ce que la chaudronnerie ?

Vous connaissez la métallerie ? La serrurerie ? Ou encore la ferronnerie ? Mais connaissez-vous la chaudronnerie ? Elle concerne le travail des métaux bien sûr et est une branche de la métallerie. Globalement, ce domaine de la métallurgie permet la fabrication et la transformation de métaux en objets du quotidien. Elles se divisent en plusieurs corps de métier parmi lesquels principalement les chaudronniers, les soudeurs et les tuyauteurs. Focus sur la chaudronnerie et ses multiples applications…

Chaudronnerie : une seule spécialité pour trois spécialistes 

Comme évoqué précédemment, la chaudronnerie rassemble trois corps de métiers, à savoir chaudronnier, tuyauteur et soudeur. Chacun intervient de façon différente dans le travail du métal pour apporter sa touche à l’industrie. Et d’ailleurs, la chaudronnerie représente une grande partie de la métallurgie ce qui fait qu’une bonne partie de l’économie repose sur ses épaules. Si initialement la chaudronnerie était l’art de fondre et de façonner des chaudrons et marmites, le métier a su s’adapter et évoluer pour devenir aujourd’hui multi domaine et s’inscrire dans la construction de façon pérenne. 

Ainsi, le chaudronnier de notre époque a laissé tomber les marmites et chaudrons pour se consacrer à la conception de pièce métallique. Chacune est unique et nécessite de nombreuses étapes de fabrication. Le chaudronnier découpe, trace, cintre, roule afin de façonner la pièce demandée. Il est un expert dans la connaissance des métaux puisqu’il est amené à en travailler plusieurs suivant la commande. Ainsi, il travaille le zinc, l’aluminium, l’inox, le carbone ou encore le titane. Et de ses mains expertes, il produit des radiateurs, des citernes ou encore des cuves entre autres. 

Le tuyauteur, quant à lui, est un spécialiste des tuyaux. Mais pas n’importe lesquels ! Il s’agit et agit sur de la tuyauterie industrielle chargée de transporter les fluides, les liquides et les gaz. Parfois, ces fluides peuvent être corrosifs et même explosifs. Il faut donc toute la maîtrise du tuyauteur pour transformer le métal et procéder à l’assemblage des tubes. Son travail demande une grande précision et de nombreux repères de sécurité. En effet, il doit s’assurer que les fluides transportés ne seront pas un danger pour l’environnement. Une fois les contraintes sécuritaires prises, il travaille le métal dans son atelier avant de procéder au montage des tuyaux sur site. Il se sert ensuite de la boulonnerie ou du soudage pour raccorder les tuyaux entre eux. 

Le soudeur, enfin, est l’artisan qui assemble les pièces fabriquées par les précédents corps de métier. Il intervient donc dans une optique de finition. Il a pour mission le soudage des pièces métalliques. Son geste est souvent l’image d’Épinal qui revient à l’esprit quand on évoque la métallerie. Heureusement aussi pour lui, les techniques ont évolué. Pour autant, le geste doit être précis et la soudure effectuée avec précision pour que le tout soit assemblé dans les règles de l’art. 

La chaudronnerie, un domaine présent dans de nombreux secteurs 

Sans la chaudronnerie, nous n’irions pas loin. En effet, ce domaine touchant aux structures métalliques de grande envergure est un pilier incontournable de l’aéronautique, de l’alimentaire, de l’automobile, de la chimie ou encore du ferroviaire. De fait, le métier recrute constamment de nouveaux spécialistes de la métallerie. Les études ne sont pas réellement contraignantes puisqu’elles se passent souvent sous forme de CAP avant le BAC. La formation continue propose également de nombreuses formations dans le domaine de soudeur professionnel ou encore de chaudronnier industriel. Et le travail ne manque pas et est varié. En effet, la tâche d’un chaudronnier est variée, à savoir :

  • Traçage : le chaudronnier trace la pièce métallique à créer 
  • Découpe : il doit découper le métal en suivant le plan qu’il a réalisé à l’étape du traçage
  • Emboutissage ou restreinte : cette opération consiste à éliminer les plis de la feuille de métal travaillée
  • Planage : cette étape consiste à durcir le métal que l’on travaille et plus précisément la pièce métallique qui prend forme sous les mains du chaudronnier.
  • Formage : il s’agit de l’assemblage des différentes feuilles métalliques afin de former l’objet désiré. Le tout est consolidé par soudage, par agrafage, rivetage ou boulonnage selon les cas.

La différence entre métallerie, ferronnerie et serrurerie

Le travail du métal est un vaste domaine qui regroupe beaucoup de spécialités. Parmi elles, on retrouve la métallerie, la ferronnerie et la serrurerie. Vous avez donc tout un panel de spécialistes qui vous permettent de réaliser tous vos projets en rapport avec le métal. Mais connaissez-vous réellement les différences entre ces trois domaines ? Un éclairage sur les spécificités de chacune vous permettra de contacter le bon artisan au moment de la réalisation de votre projet. Focus sur la distinction entre trois disciplines de travail du métal…

La métallerie, qu’est-ce que c’est ?

Suite logique de la métallurgie, la métallerie est l’ensemble des métiers du bâtiment dont les fonctions sont la fabrication et l’installation des ouvrages métalliques. Il s’agit d’un vaste domaine qui regroupe plusieurs branches de spécialités de travail du métal. La métallerie est l’un des grands secteurs économiques de la France. Elle représente une part importante de l’activité industrielle et permet à de nombreuses personnes d’en vivre. 

Le métallier doit parfaitement connaître les particularités de chaque métal. Cela lui permet de créer des ouvrages métalliques imposants, comme la tour Eiffel qui en est un exemple remarquable. Il doit s’attacher à la finesse du métal, à sa capacité à s’allier avec d’autres matériaux comme à sa souplesse et à sa capacité de traitement. Une fois tout cela étudié, le métallier va réaliser l’œuvre qui lui est demandée en étudiant les portances et les portées mécaniques. 

La métallerie rassemble plusieurs catégories de métiers comme :

  • La chaudronnerie
  • La serrurerie
  • La ferronnerie 
  • La menuiserie métallique
  • L’agencement et la déco

La ferronnerie, l’art du travail du métal

On parle souvent de ferronnerie d’art, et cela à juste titre lorsqu’on évoque ce savoir-faire. En effet, le ferronnier peut s’assimiler à un artiste, car il sait travailler le métal avec créativité. Il travaille de préférence le fer, mais peut tout aussi bien travailler l’acier ou le plomb. Sa mission est variée. Il est autant sollicité pour réparer des objets en métal abîmés que pour créer des œuvres originales. Son domaine d’action s’étend de la création, fabrication et installation de mobilier en métal à la réalisation de rampes, balustrades ou encore de serrures anciennes métalliques. 

C’est donc un artiste de l’artisanat d’art. Il sait jouer avec le métal pour créer des volutes ou des lignes plus épurées. De fait, il est impliqué dans de nombreuses commandes pouvant aller de la construction d’une maison à la réalisation d’une statue commémorative ou d’œuvres plus contemporaines que l’on peut admirer dans les rues et sur les places des grandes villes. 

La serrurerie, le domaine de la sécurité 

Autre grande branche de la métallerie, la serrurerie est aussi largement impliquée dans la conception d’objets en métal. Ses spécialités s’orientent davantage vers la fermeture et donc la sécurité des biens et des personnes. Le serrurier travaille à la fois dans son atelier à la conception des pièces métalliques demandées que sur le chantier en train d’effectuer la pose. Son champ d’action s’étend donc de la réalisation de serrures, de cadres de portes ou encore de rampes d’escalier à l’intervention d’urgence pour réparer une serrure ou ouvrir une porte. 

La serrurerie touche à de nombreux domaines et à de multiples métaux. Le serrurier sait travailler le fer, le laiton ou encore l’aluminium et le cuivre. Il va donc avoir toute sorte d’outils à sa disposition pour réaliser les pièces les plus fines comme les œuvres les plus robustes et massives. Il ne faut pas oublier qu’il est aussi apte à réaliser des garde-corps de balcon ou d’escaliers. 

Métallerie, ferronnerie, serrurerie : trois domaines au service de vos envies

Pour réaliser vos travaux et commandes spéciales en fer, vous savez désormais à qui vous adresser. Comme pour tous les domaines, il est conseillé de faire appel à un spécialiste quand vous avez un chantier à réaliser. Il pourra vous conseiller sur la meilleure façon de réaliser votre projet et vous donnera des conseils personnalisés. De même, il vous permettra de savoir quel budget est nécessaire pour concrétiser vos envies. Une fois le devis accepté, il s’occupera de la fabrication et de la pose de votre nouveau matériel en métal. 

 

Le garde-corps : l’allié indispensable de votre escalier en métal

Vous avez craqué pour un escalier métallique ? Mais avez-vous déjà choisir le garde-corps qui va avec ? Non ? C’est donc le bon moment pour se pencher sur la question. Et ça tombe bien, car vous allez voir qu’une rampe ne se choisit pas simplement par coup de cœur pour un  modèle. Elle doit répondre à des normes précises pour garantir la sécurité de votre famille et de vos invités. Et pour vous permettre de choisir en toute connaissance de cause, un petit tour d’horizon des matériaux conseillés s’impose. C’est parti pour une immersion totale dans les rampes pour escalier en métal !

Les normes de sécurité du garde-corps de votre escalier métallique

Vous avez des petits enfants dans votre foyer ? Vos grands-parents vous rendent souvent visite ? Ou tout simplement pour vous au quotidien, le garde-corps permet d’assurer votre sécurité quand vous empruntez votre escalier en métal. Il prévient les chutes dans l’escalier, mais aussi empêche le basculement. En effet, les normes se sont renforcées afin de prévenir toutes sortes d’accidents et de garantir la sécurité de vos proches et la vôtre. 

De fait, il ne faut pas hésiter à compléter votre escalier en métal avec une rampe adaptée. Et pour qu’elle réponde aux normes de sécurité, elle doit suivre les critères de la norme NF P 01-012 suivants :

  • La hauteur du garde-corps doit être de 90 cm au minimum 
  • De même la hauteur entre la main courante et le nez de marche doit être de 90 cm
  • Espaces entre les barreaux de la rampe : 11 cm. Cette distance est imposée pour éviter qu’un enfant puisse passer la tête entre les fuseaux. 
  • Espace entre les barres horizontales : 9 cm avec un rebord de 2 cm

Critères de choix du garde-corps de votre escalier métallique

Pour choisir votre rampe, vous allez avoir plusieurs choses à apprécier. La plupart relève de votre goût personnel puisque l’escalier en métal est déjà, à lui seul, un élément de déco important de votre intérieur. Pour autant, certains mariages sont plus ou moins heureux. Vous pouvez choisir de rester sur l’élément métal pour votre rampe. 

De fait, le barreaudage peut prendre des allures d’élégance avec le fer forgé ou rester sur le côté industriel avec l’acier ou l’aluminium. Si vous voulez apporter un peu de chaleur au tout, vous pouvez éventuellement prendre une main courante en bois. Cela fera un rappel si vous avez les marches de votre escalier en bois aussi. Sinon, vous pouvez aussi rester sur le métal pour jouer à fond la carte de la modernité. 

La rampe de votre escalier tout comme votre garde-corps suit le mouvement de votre escalier pour plus d’esthétisme. De fait, on appelle cela un garde-corps rampant. Et c’est très esthétique donc votre rampe ne gâchera rien au design de votre escalier en métal. Vous garderez le cachet unique et moderne que vous aimez dans votre intérieur. 

Les différents design de votre garde-corps pour escalier en métal

Si vous aimez le choix, vous allez être servi ! En effet, vous allez pouvoir choisir le matériau, mais aussi tout ce qui compose votre rampe. Il faut tout d’abord vous décider sur le barreaudage que vous souhaitez. Vous pouvez choisir des barreaux verticaux ou horizontaux à volute ou droit. Vous pouvez également demander des motifs particuliers si vous optez pour du sur mesure. 

Si vous aimez la fantaisie, votre garde-corps peut prendre différentes allures. Ainsi, vous pouvez tout à fait opter pour un garde-corps avec des panneaux pleins en métal ou, pour un effet plus aérien, un panneau vitré. Et si l’excentricité vous attire, vous pouvez aussi opter pour une barre unique en travers ou encore tendre un câble qui renforcera encore une fois le côté industriel. 

Poser votre garde-corps

Comme pour votre escalier en métal, le recours à un professionnel est conseillé pour installer votre garde-corps. Il pourra également vous conseiller sur le choix du design et vous faire des propositions en fonction de votre budget. Vous n’aurez ensuite plus qu’en profiter et l’admirer au fil des années. Laissez-vous tenter par la rampe pour escalier en métal !

 

Pourquoi choisir un escalier métallique en inox ?

Vous voulez donner un style industriel et moderne à votre intérieur et vous avez l’intention d’installer un escalier. Il vous faut donc un escalier en métal qui va devenir la pièce maîtresse de votre déco d’intérieur. Cependant, il existe de nombreux matériaux qui peuvent composer votre escalier. Parmi les plus communs, on retrouve l’acier, l’aluminium ou encore le fer forgé. Mais avez-vous pensé à l’inox ? Zoom sur l’escalier métallique en inox…

L’escalier en inox : beaucoup d’avantages pour peu d’inconvénients 

L’inox, pour rappel, est un alliage d’acier qui lui permet d’être inoxydable. Cette particularité lui confère beaucoup d’atouts qui se révèlent des forces pour votre escalier en métal au quotidien. Contrairement aux autres métaux, il ne craint donc pas la rouille et ne risque pas de s’altérer avec le temps. Il résiste à la corrosion et évite la formation de petites taches de rouille ici et là qui peuvent apparaitre avec le temps. 

Mais cela n’est que l’un de ses avantages. En effet, l’inox est particulièrement brillant. De fait, il contribue à la luminosité de la pièce dans laquelle il est installé apportant une perspective de grandeur. Contrairement à ce que l’on pourrait penser au vu de sa composition, il ne présente pas une allure massive comme l’acier lui-même. Bien au contraire ! Il arbore un design léger et aérien qui contribue, là aussi, à agrandir l’espace de la pièce où il se trouve. 

L’inox est incroyablement résistant, sans doute du fait qu’il comporte de l’acier. Ainsi, la solidité de l’escalier est à toute épreuve. La combinaison de son aspect léger avec sa résistance mécanique font de lui un parfait allié pour aménager votre espace comme vous l’entendez. Il peut prendre les différentes formes des escaliers classiques, à savoir droit, à quart tournant ou encore hélicoïdal, comme être fait sur mesure selon vos envies. 

De multiples possibilités pour un escalier en inox

Ses marches peuvent être en inox, mais le matériau peut varier. Vous pouvez ainsi le marier avec le verre pour accentuer l’aspect aérien et lumineux de l’escalier. Vous pouvez choisir de l’unir au bois pour apporter un peu de chaleur et casser l’aspect trop froid du métal. Toutes les combinaisons sont possibles du moment que vous le souhaitez. 

Enfin, il faut savoir que l’escalier en inox peut être monté de plusieurs manières. Il y a la méthode vissée qui, comme son nom l’indique, utilise des écrous et des boulons pour le montage de l’escalier. Et il y a la méthode soudée, qui est effectuée en soudant les éléments ensemble. Cette seconde méthode est plus résistante que la première et est largement conseillée par les professionnels. En effet, les écrous peuvent, à terme, présenter un peu de jeu et remettre en cause la solidité de l’escalier. 

Pour l’entretien de votre escalier en inox, vous n’avez pas grand-chose à faire. En effet, il se dépoussière régulièrement. Il peut se laver avec un détergent doux afin de ne pas enlever la brillance. N’utilisez pas d’éponges abrasives sous peine de lui faire perdre son bel éclat. Enfin, en cas de tache, enlevez-là immédiatement pour qu’aucune auréole ne se forme. Ses conseils sont valables si votre escalier est entièrement en inox. Bien entendu, si vous avez choisi un escalier mixte avec des marches en bois par exemple, il faudra entretenir les marches différemment. 

Dans ce cas-là, le bois demande à être dépoussiéré et lavé, mais il a aussi besoin de traitements réguliers pour ne pas s’altérer ou être attaqué par les insectes et les champignons. Et cela est valable même si vous l’avez fait vitrifier.

les conseils d’un pro pour votre escalier en inox

Malgré que ce soit un matériau léger et facile à manipuler, l’inox demande quand même des mains expertes pour être monté, surtout si vous avez choisi la technique de la soudure pour l’assembler. Un artisan est donc conseillé pour venir réaliser la pose. En amont, il peut également vous orienter dans votre choix en réalisant une étude des lieux, les configurations possibles et vos choix de matériaux. Il tiendra compte aussi de votre budget. N’attendez plus pour vous offrir le bel escalier métallique en inox dont vous rêvez !

 

Escalier bois et métal : la nouvelle tendance

Si vous hésitez encore pour votre escalier d’intérieur, voici un mariage de matériau qui peut vous donner des idées. En effet, l’escalier métallique peut s’associer avec le bois pour donner un cachet unique à votre intérieur. À mi-chemin entre la froideur du style industriel et le charme du style atelier d’artiste, cet escalier bois et métal est le bon compromis. Il s’invite chez vous et devient rapidement le must de l’année. Zoom sur l’escalier bois et métal…

Escalier bois et métal : une alliance de deux matériaux indémodables

Le métal s’est invité dans les escaliers d’intérieur, il y a peu. En effet, l’escalier métallique était souvent au départ, relégué en extérieur et servait pour les issues de secours. Sinon, il était affecté aux arrière-boutiques des magasins et permettait de rejoindre la réserve. Or, la mode industrielle qui s’est invitée dans nos intérieurs à bouleverser les codes. En effet, l’escalier en métal est devenu un incontournable et a pris différents designs pour trôner comme élément central de notre déco. Pour autant, les tendances n’ont pas fait la fine bouche et l’escalier en métal a pu se recentrer sur différents matériaux tels que :

  • L’acier : robuste et résistant, il est devenu le matériau de référence pour les intérieurs résolument tendance
  • Le fer forgé : indémodable, il a su s’imposer comme une valeur sûre dans le monde de l’escalier en métal
  • L’aluminium : léger et malléable, il permet différentes formes qui donnent une impression unique à votre intérieur

L’ensemble de ces matériaux peuvent se colorer par thermolaquage ou arborer leurs belles couleurs brutes industrielles. 

Le bois est venu se mêler à l’histoire et vient se positionner par touche pour constituer les marches ou encore venir terminer le garde-corps par l’élégance de sa rampe. Il apporte la chaleur et la convivialité à la froideur du métal et forme avec lui un mariage réussi. Parmi les essences les plus utilisées, on retrouve :

  • Chêne abouté blanchi
  • Chêne verni abouté
  • Chêne verni massif
  • Hêtre massif
  • Hêtre plateau
  • Hévéa abouté
  • Multiligne hêtre 

Ils constituent les marches et sont assez solides et durables pour apporter une belle longévité à l’escalier. Ce mariage de matériaux peut donner des escaliers de toutes formes. Droit, hélicoïdal ou à palier quart tournant, les escaliers en métal et bois peuvent répondre à toutes vos envies. 

Escalier bois et métal : n’oubliez pas l’entretien ! 

Pour conserver un escalier bois et métal au top comme au premier jour, il va falloir quand même retrousser vos manches. En effet, ces deux matériaux demandent plus ou moins d’entretien pour rester en bon état et rayonner dans votre intérieur. Mais attention ! Chaque matériau demande un entretien spécifique. En effet, bois et métal n’ont pas les mêmes besoins en matière de soins. L’un est sujet à l’oxydation tandis que le second est la proie des insectes et des champignons. Il va donc falloir adapter le traitement en fonction des parties de votre escalier bois métal. 

La bonne nouvelle est que le métal demande peu d’entretien. Il s’époussette de temps en temps afin de garder sa brillance. Comme il est traité anti corrosion en atelier, il a peu de chances de se retrouver avec des taches de rouille. Néanmoins, si cela arrive avec le temps, il faudra brosser à la brosse en fer les parties touchées et passer un anti rouille dessus. 

Côté bois, c’est autre chose. Il a surement été verni ou vitrifié pour éviter d’être taché si vous faites tomber quelque chose dessus. Mais il est également traité anti insecte et antifongique pour éviter d’être attaqué. Si au quotidien, il ne demande qu’à être dépoussiéré, il a besoin d’un traitement régulier pour rester en bon état. Il faudra donc prévoir de le poncer et de le traiter avec une lasure par exemple pour éviter qu’il ne se détériore avec le temps. 

Les deux matériaux devraient vous assurer un escalier bois et métal durable et affichant une belle longévité si vous en prenez soin régulièrement. Un dernier petit conseil : essuyez les taches dès que vous faites tomber quelque chose afin de ne pas laisser se former d’auréoles. 

Portail métallique en aluminium : pourquoi le choisir ?

Vous hésitez entre différents matériaux pour votre portail en métal ? En effet, le choix peut être compliqué si vous ne connaissez pas tous les détails et toutes les caractéristiques. Acier, fer forgé ou encore aluminium sont parmi les plus demandés. Pourtant, le portail métallique en aluminium se distingue nettement par rapport aux autres matériaux. Pourquoi suscite-t-il un tel engouement ? Pourquoi le choisir ? Nos experts vous en disent plus dans notre dossier complet…

Portail métallique en aluminium : que des avantages !

Léger et résistant, le portail métallique en aluminium n’a pas fini de vous surprendre ! En effet, il dispose d’une incroyable longévité et cela, malgré, le peu d’entretien qu’il réclame. Cette durabilité du matériau, il la doit essentiellement à son étonnante résistance face à la corrosion. Il ne s’oxyde pas même dans des conditions extrêmes. Vous pouvez donc le placer en bord de mer sans crainte de le voir attaquer par le sel. Il est également très résistant face au froid, au gel ou encore à la neige et à la pluie. Il ne bouge pas d’un pouce et permet à votre portail métallique de rester fonctionnel et de garder son bel aspect pour longtemps. 

Les autres qualités du portail métallique en aluminium ne sont pas négligeables non plus. En effet, ce matériau est malléable et léger tout en présentant une grande résistance technique. De fait, il peut adopter tous les designs ou prendre toutes les formes sans aucun problème ni à la fabrication ni à l’installation. D’ailleurs vous pouvez choisir sa couleur parmi un large panel de coloris et même vous autoriser quelques fantaisies comme l’imitation du fer forgé ou des formes géométriques en façade. Votre portail métallique alu peut de fait se personnaliser à volonté et vous offrir un maximum de satisfaction. 

On récapitule la liste impressionnante de ses avantages :

  • Légèreté
  • Résistant à l’oxydation
  • Solide
  • Durable
  • Esthétique
  • Peu d’entretien

Il ne vous reste plus qu’à choisir le modèle de portail métallique en aluminium que vous souhaitez, car en plus, il peut être battant ou coulissant selon vos besoins. 

Portail métallique en alu : le choix de la sécurité

Distançant les autres matériaux sur de nombreux points, l’aluminium présente aussi tous les points de sécurité que l’on peut attendre d’un portail métallique. Ainsi, ils disposent de différents éléments de protection afin d’assurer une utilisation sans danger, tel que :

  • Le dispositif anti pince doigt : des profilés caoutchouc sont installés sur les montants afin d’éviter que les doigts ne soient écrasés par le portail. Ce dispositif se retrouve uniquement sur le portail battant
  • La dissimulation de la crémaillère : les portails coulissants disposent de crémaillère. Pour éviter tout accident, elle est recouverte d’un profilé en aluminium

D’autres dispositifs sont présents sur les portails métalliques en alu motorisés comme :

  • La détection à 180° d’un objet permettant le blocage des battants dès que la présence est détectée
  • La commande à distance afin de bloquer la manœuvre du portail immédiatement

La robustesse du portail en aluminium est essentiellement assurée par sa technique de montage. Deux méthodes sont au programme :

  • Par vissage : il s’agit de visser des traverses basses et hautes sur les montants du portail. Le tablier est ensuite emboité dans le cadre. Le risque au fil du temps est que les vis peuvent prendre du jeu et donc remettre en cause l’homogénéité de l’ensemble du portail
  • Par soudure : le cadre est assemblé par soudures. Cela permet de conférer au portail une très haute rigidité et d’éviter les désagréments que peut engendrer un montage à la vis. 

Le portail en aluminium : le prix

Évidemment, tous ces avantages font que le portail métallique en aluminium va être plus cher que d’autres matériaux. Il sera donc dans une gamme de prix supérieurs au PVC. Cependant, il ne sera pas plus cher, voir dans un prix inférieur à l’acier ou encore au fer forgé. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix et à calculer votre budget. Pour cela, vous pouvez faire appel à un professionnel qui vous établira un devis et vous conseillera au mieux. 

 

Escalier métallique : comment éviter le côté glissant des marches ?

Vous avez craqué pour un escalier en métal ? C’est génial ! Hélicoïdal, droit ou à pallier, il apporte un cachet industriel à votre intérieur ultra tendance. Cependant, les marches sont toujours un endroit glissant, même en intérieur. Aussi, pour contrer ce problème, il existe plusieurs solutions pour ne plus prendre le risque de glisser à chaque montée ou descente. Les antidérapants pour marches font des merveilles et on vous explique tout ici et maintenant…

Choisir un antidérapant d’escalier 

Parfait pour éviter que le pied ne glisse sur la marche, l’antidérapant peut se présenter sous de multiples formes. En effet, il en existe tout un panel plus ou moins discret qui vous permettra de choisir celui qui répond le plus à vos attentes. La bonne nouvelle est que l’antidérapant d’escalier métallique se pose aussi bien en intérieur qu’en extérieur. De fait, vous pouvez équiper votre escalier de dehors comme de dedans avec le même antidérapant ou au contraire opter pour des modèles différents selon vos attentes. 

Pour cela, vous allez piocher dans une gamme plus que complète. En effet, vous pouvez choisir entre :

  • Le tapis d’escalier adhésif : il est en moquette ou en caoutchouc et recouvre toute la surface de la marche. Comme ça, pas de risque de le louper ! Il ne peut se poser qu’en intérieur ce que l’on comprend aisément, car les intempéries peuvent facilement altérer la moquette. Côté esthétique, il faudra abandonner l’idée d’avoir un escalier tout en métal, car forcément le tapis se voit. Son inconvénient est qu’il se décolle avec le temps.
  • Les plaques ou bandes auto-adhésives : elles se placent sur le dessus de la marche, mais ne la recouvrent pas entièrement. Pour autant, elles se voient quand même. Elles conviennent pour l’intérieur comme pour l’extérieur. Point positif, elles existent en version photoluminescence ce qui permet de voir les marches même en pleine nuit. Là encore, un problème de décollement peut faire son apparition avec le temps. 
  • Nez de marche antidérapant : là, ce modèle joue la carte de la discrétion. Il est donc plus approprié en intérieur où il permettra de conserver une harmonie avec le design de votre escalier en métal. Des versions en caoutchouc existent aussi et sont plus adaptées à l’extérieur. Pour le poser, il suffit de le visser. Le gros avantage est qu’il ne s’altère pas avec le temps. 

Les autres choses à savoir sur les marches glissantes des escaliers métalliques

Malgré toutes vos précautions, il se pourrait bien qu’un visiteur tombe quand même dans votre escalier. Cela est souvent le cas en hiver quand la glace est présente sur les escaliers extérieurs. En effet, même l’antidérapant n’a plus aucune action quand il est recouvert par le gel. Pour autant, vous devez savoir ce qu’il convient de faire en cas d’accident. 

Sachez tout d’abord que vous êtes responsable des chutes qui arrivent chez vous. Si la personne s’est blessée ou a une jambe cassée, il faudra alors faire jouer votre assurance responsabilité civile pour couvrir les frais. Mais attention ! Le blessé aura aussi des choses à prouver pour que votre assurance entre en jeu.

Il devra apporter la preuve que vous avez été négligeant. Et comme vous aviez placé vos antidérapants de marche, ce point va sans doute jouer en votre faveur. Il faudra aussi qu’elle prouve que la chute chez vous est directement liée à sa blessure. Enfin, elle devra prouver que la chute était imprévisible et involontaire.  

la pose de votre antidérapant d’escalier métallique

Certains modèles d’antidérapants sont faciles à poser quand d’autres demandent des compétences de bricolage plus avancées. Aussi, votre artisan est à votre service pour poser les antidérapants que vous aurez choisis que vos marches intérieures comme extérieures. Il peut aussi vous conseiller dans le choix de l’antidérapant adapté à vos besoins. Une équipe viendra alors sur place afin d’effectuer l’installation de votre modèle d’antidérapant. Vous devez savoir que la plupart des professionnels sont souvent sollicités afin de poser les nez de marche antidérapants. Mais ils peuvent tout aussi bien effectuer la pose d’un tapis adhésif ou d’une bande antidérapante.